BE - Techno For Humanity 2018 @ Saint-Nicolas le 15/04/2018 Photos

03/05/2018    olivierG    rapports de soirées   

Partager    

La saison des festivals en plein air est officiellement lancée. Le 15 avril 2018, c'était à Saint-Nicolas, ville flamande située à 1h15 de Lille qu'avait lieu le festival Techno For Humanity. Le concept de cet évènement pas comme les autres : l'intégralité des bénéfices est reversée à des projets caritatifs, choisis par les artistes, qui jouent gratuitement ce jour-là.



Plusieurs pointures de la scène électronique internationale vont se relayer sur les scènes pour plus de 10 heures de sons !

Nous voilà donc partis pour la Belgique. Aucune difficulté à trouver le lieu de fête, les organisateurs et les nombreux bénévoles avaient tout prévu pour faciliter au mieux l'accès des différents parkings aux visiteurs. Le parking étant véritablement collé au festival, les basses commencent à raisonner à l'extérieur.

Un soleil de plomb nous y attendait et nous voilà motivés à passer une fin de week-end riche en performances musicales de haut vol !
Il n'est pas encore 17 heures lorsque nous prenons possession des lieux. Nous découvrons ce spot dépaysant. Les organisateurs ont choisi d'investir un grand parc de loisirs situé entre Gand et Anvers.



Les 3 scènes sont disposées autour du lac. Une scène totalement couverte (Labyrinth), une semi-couverte les pieds dans le sable (Krankenhaus) et la plus grande scène (Exhale) qui est totalement ouverte.

Passage obligé au bar, le prix des boissons est raisonnable avec les 25 cl à 3 euros et les hards à 5 euros. Aucune attente à constater, nous nous dirigeons donc vers la scène exhale pour le début du b2b entre Marcel Fengler et Gary Beck. Sur notre chemin, petit passage par un stand où sont exposés et mis en vente les articles de la collection "CKS fashion" de la djette Amelie Lens. Et oui, elle ne fait pas que du bon son Amelie !



C'est parti pour un set de 3 heures en compagnie du résident du Berghain, Marcel Fengler et du dj britannique Gary Beck. Tour à tour, ils vont faire trembler les enceintes (Funktion One) de la majestueuse scène exhale entièrement construite en bois. Ils se répondent coup sur coup avec un grand sourire face à une foule déchainée. Parmi les nombreux missiles balancés par les deux hommes on retrouve la track "LCYU" de Luke Slater. Ou encore la bombe de Secluded, "Eternal".

Petit tour sur la scène Labyrinth pendant les 6 heures de b2b entre Hernan Cattaneo et Nick Warren. Ambiance progressive lorsque qu'Hernan prend les commandes du dj booth.



Il est à peine 20 heures lorsque le passage de témoin est effectué sur la scène Exhale. C'est au tour d'Amelie Lens et de Pan-Pot de prendre en main les platines. Les fondateurs allemands du label Second State Audio et la belge, également signée sur ce label, sont les ingrédients d'un cocktail parfait pour poursuivre la belle lancée des artistes qui les précèdent. Les lourdes basses des productions d'Amélie Lens comme "Follow" se marient parfaitement à la musique des deux allemands. Des rafales de pépites sont balancées à tout va parmi lesquelles on découvre la nouveauté de Giacomo Renzi "Obsession".





En parallèle, c'est le génial dj américain Seth Troxler qui se produit sur la scène Krankenhaus avec son compère et ami Dubfire. Pas question de rater ces deux-là ! Direction la "plage" où le parfait remix de Depeche Mode, "Sinner in me" de Ricardo Villalobos nous plonge dans une ambiance micro-house.

S'ensuivent quelques grands classiques de la musique électronique avec les mythiques "House of Gypsies" de Samba et "House Nation Under a Groove" de Da Rebels. Quel set des deux hommes mais surtout quelle atmosphère sous cette tente !



Danser, ça donne faim. Nous décidons d'aller manger un bout avant de quitter les lieux. Niveau restauration, il y en a pour tous les goûts. Des stands de burgers, des stands vegans, mais territoire belge oblige, nous optons pour les bonnes frites du pays.

23 heures dépassées et les derniers fêtards prennent la direction de la sortie, en même temps que les premières gouttes de pluie qui tombent sur la ville flamande.

Cette nouvelle édition de Techno For Humanity et une pure réussite, tant sur le plan musical que sur le plan organisationnel. Il y avait entre les artistes et le public une symbiose parfaite qui nous font aimer encore plus fort la musique électronique. Une seule chose à dire : vivement l'année prochaine !




Note cet article :
  -   ? / 5 sur 0 note(s). Connecte-toi pour commenter cet article

S'identifier

Mot de passe perdu ?

Rechercher

Agenda

« Décembre 2018 »
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Billetterie Digitick
Carte des discothèques

Qui est en ligne ?

Il y a 40 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.


Bienvenue visiteur anonyme.
Inscrivez-vous maintenant!

Restez connecté !